Comment soulager la rhizarthrose ?

Publié le : 09 juin 20215 mins de lecture

La rhizarthrose est une maladie courante qui touche particulièrement les femmes de la cinquantaine. Elle est douloureuse, handicapante, mais aussi qui peut causer de la déformation inesthétique. Les femmes souffrent beaucoup avec cette affection, mais quelles sont donc les solutions pour la calmer ?

Qu’est-ce qu’une rhizarthrose ?

La rhizarthrose ou appelé aussi l’arthrose trapézo-métacarpienne, est une douleur qui se localise à la base du pouce. Elle convient à l’usure chronique du cartilage qui se trouve entre l’os du poignet (trapèze) et l’os du pouce (le premier métacarpien). C’est une douleur qui est souvent bilatérale, car elle touche souvent les deux pouces. En outre, son diagnostic clinique devrait être prouvé par la radiographie de profil et de base du pouce. Ces analyses permettent aussi de connaître la conservation des volumes osseux et l’importance de la démolition du cartilage. La rhizarthrose touche particulièrement les femmes à l’âge de 50 et 60 ans, autrement dit, elle survient donc chez les femmes ménopausées. Il y a plusieurs facteurs qui provoquent son apparition, comme la ménopause artificielle ou précoce, facteurs hormonaux, travail manuel pénible, obésité, microtraumatismes et rhumatismes. De plus, elle peut se provoquer aussi par des causes mécaniques : dans le loisir, par des gestes répétitifs.

Quels sont les symptômes de la rhizarthrose ?

Concernant la rhizarthrose, il y a de nombreuses sortes de symptômes : la douleur est toujours le premier signe d’une arthrose. Ces douleurs sont plus ou moins fortes qui se localisent au niveau du pouce, qu’elle soit automatique ou en faisait des gestes de la vie habituelle en faisant bouger le pouce avec un autre doigt. Par exemple, lorsque vous déboutonnez votre veste, dévissez un couvercle, essorez un linge, ouvriez un bocal, tournez une clé, etc. De plus, lorsque vous prenez des objets dans les mains, des douleurs apparaissent et elles peuvent aussi s’accompagner d’une difficulté à se servir du pouce. En outre, une déformation du pouce est aussi l’un des symptômes de l’arthrose. Notamment, si au bout d’un certain mois après apparition de la rhizarthrose, le pouce se déforme en prend le format M. Quand il se déforme, la douleur est échangée par l’enlaidissement et si le pouce atteint fait partie de la main fondamentale, alors l’infection peut provoquer une grande difficulté sur la mobilisation du pouce. Et même pour tenir une aiguille, la personne sent exactement une arthrose de pouce très douloureux.

Quels sont les traitements de la rhizarthrose ?

Il y a plusieurs traitements que vous pouvez suivre pour soulager la rhizarthrose. Le traitement médical, est le premier traitement pour soulager cette affection et aussi pour soigner l’amplitude articulaire. Concernant les médicaments, vous pouvez prendre des anti-inflammatoires, le paracétamol, des infiltrations de cortisone pour calmer les douleurs lors des poussées inflammatoires, avec ce traitement, vous devez l’associé avec du repos. Mais si la rhizarthrose était déjà là depuis un certain mois, par exemple au bout de 6 à 12 mois, le traitement médical n’est plus suffisante pour soulager les douleurs ou même si une déformation de la colonne du pouce est déjà présente, donc ce traitement est aussi inefficace. Cependant, vous pouvez envisager un traitement chirurgical : dans les phases précoces, il y a une proposition de trois interventions : la ligamentoplastie (une stabilisation de l’articulation), l’ostéotomie (une réorientation des zones articulaires), la dénervation (un retrait des nerfs qui est destinée à l’articulation). Quand la phase est plus avancée, il est possible d’intervenir. Elle consiste à retirer le trapèze malade. En outre, il y a aussi les traitements naturels de l’arthrose, c’est la phytothérapie, elle est vraiment efficace. Voici quelques exemples de plantes qui peuvent calmer cette affection : le curcuma, le gingembre, les bourgeons de cassis, etc. Il est aussi possible de traiter la rhizathrose par l’acide gras oméga3.

Plan du site