Est-ce que l’arthrose est plus sévère après la ménopause ?

’arthrose est plus sévère

Les femmes ménopausées sont souvent atteintes de l’arthrose. Bien que cette maladie chronique est plus sévère avec l’âge, environ 90 % des malades qui souffrent de l’affection des articulations constatent que l’évolution de la maladie se stabilise. Certaines patientes atteintes de l’arthrose ne ressentent aucune douleur alors que d’autres souffrent terriblement.

L’arthrose et la ménopause

Selon les résultats d’études épidémiologiques, l’arthrose des doigts est fréquente et plus sévère lors de la ménopause. Les hormones sexuelles telles que l’œstrogène ont un effet favorable sur le métabolisme des cellules du cartilage. D’autres études ont prouvé que l’arthrose de la hanche est moins fréquente chez les femmes qui suivent un traitement hormonal substitutif au moment de la ménopause.

Les hormones sexuelles féminines telles que les œstrogènes sont bénéfiques pour le métabolisme du cartilage. De nombreuses femmes prévoyantes prennent un traitement hormonal substitutif pour bénéficier de l’effet préventif sur l’ostéoporose. Ces traitements permettent aussi de prévenir l’apparition d’arthrose.

Si ce remède préventif est efficace contre la rhizarthrose, le traitement œstrogénique n’a aucun effet pour soigner l’arthrose une fois que la maladie est installée. En réalité, il n’existe aucun médicament capable d’éradiquer entièrement l’affection chronique des articulations.

Ménopause et facteurs alimentaires

De nombreuses femmes ménopausées peuvent constater l’apparition de l’arthrose à cette étape de leur vie. Les facteurs favorisant l’affection chronique sont dus à la privation d’hormones féminines. Pour y remédier, des médecins prescrivent aux patientes des traitements hormonaux substitutifs afin de réduire le risque de contracter la maladie après la ménopause.

La nutrition joue un rôle important dans l’évolution de la maladie. Les personnes âgées qui manquent de vitamine D risque davantage de contracter la pathologie. On constate également qu’une carence en fruits et légumes favorise la survenue de l’ostéoarthrite. Une alimentation riche en acides gras saturés, déséquilibrée dans son rapport entre acides gras oméga 3 et oméga 6 favorise un état inflammatoire propice au développement de l’arthrose.

D’autres facteurs favorisant l’arthrose

L’affection chronique articulaire est liée au mode de vie du patient. La maladie peut être favorisée par un facteur héréditaire. La surcharge pondérale et la sédentarité c’est-à-dire le manque d’activité physique peuvent également provoquer l’arthrose.

Un traumatisme articulaire peut être responsable d’une lésion du cartilage. En effet, si une fracture osseuse est recouverte de cartilage, cela peut provoquer l’arthrose. Si les climats froids ou humides sont un facteur qui ne provoque pas l’apparition de l’arthrose, les facteurs climatiques aggravent la maladie chez les patients déjà atteints.