Comment fait-on le diagnostic d’arthrose ?

le diagnostic d’arthrose 

L’affection chronique des articulations ou arthrose évolue au fil des ans de manière plus ou moins rapide selon les malades. Cette pathologie peut induire un handicap important quand elle est localisée au niveau du genou ou la hanche. Pour diagnostiquer l’affection chronique, le malade doit passer essentiellement un examen clinique.

Démarches à suivre pour diagnostiquer l’arthrose

Le diagnostic de l’arthrose commence par un questionnement des symptômes. Cet état consiste à obtenir de précieuses informations sur la nature et l’intensité des douleurs ressenties par le patient et la présence d’un gène articulaire. L’arthrose est diagnostiquée après avoir soigneusement examiné le patient.

Le médecin va également approfondir l’analyse de la maladie en déterminant le déclenchement de la douleur. La gêne se déclenche-t-elle à la pression ou lors d’un mouvement du membre atteint ? Le diagnostic de l’arthrose se fait également en évaluant l’importance de la raideur articulaire en détectant un signe tel que l’enflement d’une articulation.

La plupart des patients qui souffrent d’ostéoarthrite ressentent des douleurs arthrosiques qui se déclenchent en faisant un effort. Les violents élancements se calment lorsque le membre ankylosé est au repos. Notons que certaines arthroses peuvent s’accompagner de poussées inflammatoires douloureuses capables de réveiller le malade durant la nuit. Les poussées inflammatoires génèrent un dérouillage matinal.

Signes radiologiques confirmant le diagnostic de l’arthrose

Lorsque l’arthrose a beaucoup évolué, la radiographie de la zone atteinte peut montrer l’érosion de l’os sous-chondral. Ce phénomène s’observe dans la partie où le cartilage a disparu. Les principaux signes radiologiques capables de diagnostiquer l’affection chronique sont : un pincement de l’interligne articulaire, la présence d’ostéophytes qui sont des excroissances osseuses localisées aux alentours de l’articulation. La condensation de l’os et la présence de géodes sont autant de signes radiologiques qui confirment le diagnostic de l’ostéoarthrite.

Il n’y a aucun signe biologique particulier pouvant confirmer le diagnostic de l’affection articulaire. Généralement, la radiographie est l’unique examen capable de confirmer la présence de l’ostéoarthrite et garantir le suivi de la pathologie. Des examens complémentaires peuvent également être réalisés. Scanner, scintigraphie osseuse, arthrographie, IRM, échographie ou arthroscopie en sont des exemples.

Résumé des procédures pour un diagnostic d’arthrose

Le diagnostic d’arthrose se déroule en plusieurs étapes. On commence par l’interrogatoire des douleurs et de la gêne de l’articulation apparue progressivement. L’examen clinique permet de détecter plus en détail l’évolution de la maladie. La confirmation du diagnostic se fait grâce à des examens complémentaires simples. La radiographie permet de détecter les principales caractéristiques de la maladie arthrosique.